dilluns, 15 de desembre de 2008

Ecs-Elitistes-Repugnants!



Sur une guitare, sur un violon
Qu'il soit trop tard, qu'il soit trop long
Sur un boulevard ou sous un pont
Le sans-logis fait sa chanson

Sur une guitare sur un violon
Sur un tam-tam du Gabon
Sur une batterie à l'occasion
Le sans-patrie fait sa chanson

Si la vérité sort de la bouche du métro
Si le monde entier dit qu'on a tort d'aimer trop
Quand l'hiver est rude et qu'on crie "chaud les marrons"
Le sans-abri fait sa chanson

La liberté
C'est pas la porte à côté
La liberté
C'est le bout du monde

Sur une guitare, sur un violon
Sur des gamelles et des bidons
A tout hasard sous les balcons
Le sans-papiers fait sa chanson

Sur une guitare, sur un violon
Sur un air de Duke Ellington
A bout de souffle, à bout de son
Le sans-le-sou fait sa chanson

Si la vérité sort de la bouche du métro
Si le monde entier dit qu'on a tort d'aimer trop
Quand l'hiver est rude et qu'on crie "chaud les marrons"
Le sans-culotte fait sa chanson

La liberté
C'est pas la porte à côté
La liberté
C'est le bout du monde


Patricia Kaas - La liberté

2 comentaris:

Carme ha dit...

No sé si seria demanar molt que passessis a recollir un regalet al meu blog. No gens elitista, t'ho juro!

zel ha dit...

Bon post, ens hauria de fer pensar....

Jo et desitjo el millor del que desitgis, tria, pau, salut, amor, justícia....

I petons, maco!